Pour l'Homme·Pour les autres·tricot

Les mitaines de l’Homme

Marque et Modèle :Knotty Gloves de Julia Mueller

Taille : unique L (+ 8 mailles)

Métrage et Fourniture:

  • 2 pelottes rouge de (je ne retrouve plus le nom) de Bergère de France pour 4 mitaines (Composition : 100% laine)

Mitaines-pouces

L’Homme est grand, on a déjà parlé de cela quand il ne trouvait pas de manteau à sa taille.
Et comme il est grand, proportionnellement il a des grandes mains. Mais surtout, il a les mains loin du corps.
Et il semblerait quand elles sont trop loin trop longtemps (genre sur le clavier d’un ordinateur lors d’une journée de travail), bah son corps décide de ne pas les maintenir à 37°C (ça doit être trop fatigant).
Du coup, il a froid aux doigts…

Mitaines-Main

J’ai découvert ce modèle dans un podcast de CocotteKnits.
C’était mon troisième tricot, javais déjà fait un pull et un bonnet en jacquard, je voulais tester des nouveaux trucs et les torsades ça me bottait bien.
Ce patron gratuit, traduit en français et avec le diagramme de la torsade est parfait !

L’Homme voulait de la couleur : J’ai trouvé ces pelotes rouge de Bergère de France dans le magasin de laine de Danjoutin (90).
Il voulait une manchette longue (pour qu’il n’y ait de petits courants d’air).

Mitaines-ForceRouge

En décembre 2015, je commence à tricoter et j’arrive à la fin de la torsade. Pas de soucis, c’est nickel. Elle rend super bien. Le diagramme est simple à lire (je trouve) et addictif.
Je lui fait réessayer et finalement, il trouve que la manchette est un peu trop serrée… Bref, je recommence dans la foulée en rajoutant 8 mailles (2 côtes).

Je n’ai pas défait la première manchette. Parce que je voulais montrer à ma mamie comment j’arrivais bien les torsades. Depuis je l’ai finie pour moi (mais sans faire les doigts). Mais bon pour l’instant je n’ai que la mitaine droite…

Mitaines-torsades2

Hop hop hop, ça suit son petit bonhomme de chemin et j’ai fini la première mitaine (on doit être 6 mois plus tard), c’est l’été.
J’attends bien 6 mois pour commencer la deuxième. C’est bien ça d’attendre le temps qu’il faut entre les 2 symétriques du projet. Au bout de 6 mois, j’avais pas trop l’impression de refaire la même chose, mais en même temps ce n’était pas complètement nouveau donc j’avais l’impression d’aller plus vite, d’être plus régulière, d’avoir fait des progrès quoi 🙂

Mitaines-torsades

Je crois que pour janvier, j’avais fini la deuxième mitaine.
Pareil, c’est l’homme qui à voulu des doigts. (parce que franchement, c’est un peu long a faire les doigts).
Et puis je n’ai pas fait les bouts des doigts pour que l’ensemble reste tactile. (Et puis, c’est plus pratique pour taper sur un clavier.).

Mitaines-mains

Et puis voilà, un week-end de mai on se baladait au dessus de la plage des Blancs Sablons (29). Il y avait un vent bien frais qui soufflait. Et l’Homme a sorti ces mitaines.
J’ai sauté sur l’occasion. On a pris des photos en conditions réelles de portabilité. (C’est à dire, on l’a entendu râler parce que « si je mets mes mitaines, c’est que j’ai froid, c’est pas pour mettre les mains en plein vent glacé », et pour la même raison on ne pouvait pas relever trop les manches.)

Mitaines-poings
Power Rangers – Force ROUGE !

Bref, je ne sais pas si on voit tous les détails.
Mais je peux vous dire, que je suis fière de ses mitaines.

Mitaines-plageBlancsSablons

Mitaines-LeConquet

Photos prises par moi à coté du Conquet et de la Plage des Blancs Sablons (29)

Couture·Pour l'Homme

Le manteau de l’Homme (La garde robe de l’Homme)

Marque et Modèle : « Goldstream Peacoat » de Thread Theory

Taille : M (je crois) allongé de 4 bon centimètres

Métrage et fournitures :

  • un peu plus de 2 m de molleton de laine (je dirais) venant de Tissu Eco (Audincourt)
  • environ 2 m de doublure venant des Tissus de la mine (Angers)
  • 9 boutons venant du Myrtille-Forum aux Tissus (Orvault)
  • Épaulettes, thermocollant.

Hop, j’inaugure une nouvelle rubrique 🙂 La Garde-robe de l’Homme !

Parce que les garde-robes c’est à la mode, et que surtout (!) l’Homme n’a plus rien à ce mettre !

Non mais sérieusement, vous y croyez vous, il n’a plus rien à se mettre.

Ces t-shirts et pantalons ont tellement été portés (lavés, usés, …) qu’ils ont des trous dedans. Cela veut dire qu’il y a urgence, l’Homme a besoin de vêtements.

Voici donc la première pièce de sa nouvelle garde-robe.

ManteauA-Face

Cependant, cette pièce n’a pas du tout été motivée par son besoin actuel de nouveaux vêtements, car en vérité c’est son cadeau de noël (de 2015).

Effectivement l’Homme est grand et fin. Il ne rentre pas dans les standards (c’est dire joliment qu’il est mal foutu ;)). Si le manteau à la bonne longueur, alors on peut en mettre 2 comme lui au niveau des épaules. Si la carrure est bonne alors le manteau est trop court au niveau du corps et des bras.

Généralement, ce qui lui va le « mieux », c’est de prendre la bonne carrure. Il fait des concessions et a les poches au niveau des côtes (j’exagère, mais pas tant que ça).

Bref, sur ce constat, fin 2015, je lui avais dit que je lui couserais un manteau.

Comme ça n’allait pas être une surprise (prise de mesures, essayages…), autant que je fasse quelque chose qui lui plaise. On s’est donc concerté pour le choix du patron. On a retenu le patron du Goldstream Peacoat de Thread Theory. C’est allé vite, car il n’y a pas des milliers de patrons pour homme et que cette coupe ressemblait à celle de ses manteaux.

ManteauA-Dos

On a choisi également ensemble les matières. On est allé à Tissus Eco à Audincourt. Il avait une idée précise de ce qu’il voulait : le même tissu que celui de ma cape, une sorte de molleton de laine. Bien sur, on a pas trouvé. On a pris un truc similaire (mais pas pareil).

Bon, noël 2015 était passé, je n’avais rien commencé et pire je n’avais pas encore toutes les fournitures.
Plus tard, j’ai trouvé la doublure. Tissus de la mine (Angers) déstockait en prévision d’un déménagement. Je suis repartie avec environ 15 m de doublure (j’ai du stock pour mes futures vestes). Et avec une très belle doublure pour manteau. L’Homme kiffe, ça sera cette doublure.

Mais bon, là tout se précipite, déménagement de l’Est (Belfort) vers l’ouest (La Roche sur Yon), stage, je couds un peu pour moi, et puis il ne fait plus froid, le projet du manteau est repoussé.

Mai 2016, on est repassé par Belfort, on est repassé à Tissu Eco. On a trouvé un genre de molleton de laine ! (j’ai bien fait de ne pas le faire trop vite ce manteau).

ManteauA-Profil

Hop hop hop, on arrive en octobre et il commence à faire froid.

Le manteau revient sur le devant de la scène.
Impression, décalquage du patron, essayage de la bâche de peintre sur l’Homme. On décide de faire une taille M et d’allonger le corps et les manches de 4 cm (suivant les lignes allonger/raccourcir présentes sur le patron).

Je découpe mes pièces dans le tissu principal et la doublure. Et hop je déménage à Laval. Je n’ai plus l’Homme sous la main mais je continue à coudre.

Et puis finalement je reviens dans la région, toute la doublure est assemblée, tout le corps aussi et la capuche est finie.

ManteauA-Capuche2

Hop, on déménage à nouveau (janvier 2017). On arrive à Nantes.

Et puis là, l’Homme se prend un grosse saucée (bah oui parfois il pleut à Nantes, il a besoin d’un manteau a capuche). Le manteau est un des premiers projets que je sors des cartons (d’ailleurs tous les cartons ne sont pas encore ouverts). Je finis le manteau. Je pose pour la première fois une épaulette (certainement pas dans les règles de l’art…). Ah oui, l’Homme est tout fin, mais surtout il a une toute petite carrure. J’ai enlevé 4 cm à la couture d’épaule et 4 cm à la tête de manche, pour que les coutures d’emmanchures tombent au bon endroit.

ManteauA-Intérieur

On est allés choisir les boutons ensemble à Myrtille – Forum aux tissus à Orvault.

J’ai fini de coudre les boutons au tricothé du mardi (qui se tient le mercredi à partir de 18h à Nantes au LU).

Depuis l’Homme le porte.

Jolie histoire n’est ce pas ? Au final, il a pas mal voyagé ce manteau. Mais qu’est ce qu’il en est de sa couture ?

ManteauA-Face2

Le patron :

J’ai trouvé le patron bien fait. Les planches sont claires. Les explications sont parfaitement traduites en français. On est bien guidé dans chaque étape.
De plus, il existe un sew-along sur le site (mais je ne m’en suis pas servi, je n’en ai pas ressenti le besoin).
J’ai juste décidé de monter la doublure différement. Je l’ai monté à la Michelle de République du chiffon (sinon il fallait faire des coutures à la main et j’avais pas envie).

Bref rien à dire 🙂

ManteauA-Capuche

La couture d’un manteau :

En soi, ici il n’y a rien de difficile dans ce patron (même pas une poche passepoilée, ou une fente d’aisance). Tout roule comme sur des roulettes.
La difficulté vient selon moi, du fait que c’est une grosse pièces et qu’elle est lourde (poids du tissu principal).

J’ai choisi de surpiquer toutes mes coutures, comme ça j’étais sure que mes marges de coutures resteraient aplaties. Et puis, je trouve ça joli 🙂

J’ai fait 2 poches intérieures, sur demande de l’Homme.

Je suis contente de mon col et de sa surpiqure 🙂 Je trouve ça cool que la capuche soit amovible. Je trouve que ça rend le manteau plus versatile.

ManteauA-FerneFace

L’avis de l’Homme :

Il l’aime bien 🙂

Il le porte tous les jours depuis qu’il est fini 🙂

Il kiffe la capuche méga profonde.

Il aime bien que le manteau puisse être bien fermé jusqu’en haut.

Il pense que des poches plus grandes à l’intérieur ça aurait pu être cool.

Il pense que les petits boutons à l’intérieur seraient mieux en noir.

Il ne le trouve pas suuuuper méga chaud, mais chaud quand même. Autrement dit, dans le froid glacial de Belfort ça n’aurait pas été possible mais ici à Nantes c’est bien 🙂

A ce sujet, je pense à l’ajout d’une sur-doublure en polaire pour l’hiver prochain pour qu’il devienne bien chaud. (j’ai déjà le tissu :)).

ManteauA-FermeCapuche

Conclusion

Je suis contente de cette couture (même si elle a mis 1an et 3 mois à voir le jour).

Mais plus que ça, je suis super fière qu’il l’aime bien, qu’il soit bien dedans et qu’il le porte tous les jours.

ManteauA-CapucheDos

Photos prises par un jour très ensoleillé (pratique pour prendre du noir en photo) dans le parc de la Chantrerie – Carquefou (44)